• Justine Brax est l'illustratrice de l'album "Le peintre qui changea le monde"et a accepté de répondre à notre interview avec générosité.

    Un grand merci à elle!!!! 

    Voici les affiches que nous avons faites à partir de son interview.

    Interview de Justine Brax

    Interview de Justine Brax

    Interview de Justine Brax

    Pin It

    votre commentaire
  • Au pied du Kilimandjaro, en Afrique, vit un jeune esclave qui n’a pas de nom. Personne ne lui en a jamais donné. S’échappant de son village, il embarquera comme marin sur un navire, traversera les mers jusqu’au Japon, où il accomplira un destin d’exception. 

    Frédéric Marais raconte, avec une grande force littéraire et graphique, l’histoire vraie de Yasuke, unique samouraï à la peau noire.

    Du Kilimandjaro au Mont Fudji, ce jeune africain devint, au 16ème siècle, un héros. 

    Structure  du récit : récit simple retraçant la quête d'identité d'un enfant. c'est un personnage qui apparaît dans les récits d'un missionnaire  et est devenu récurrent dans les textes au Japon. C'est un esclave africain qui vient du Mozambique, ethnie Makaua, Kurusan veut dire homme noir, il est  très grand, ce qui impressionne les japonais à l'époque. Il devient samouraï.

    Les personnages : Yasuke : l'enfant n'est rien, il n’a pas de nom. Il n'existe pas tant qu'il vit en Afrique. Il prend son destin en main ; il part, il arrive dans un pays où il est différent. Il commence à exister, il est identifié. 

    Les lieux : l’Afrique, la mer, le Japon

    Les thèmes exploitables : L'esclavage, Le voyage, L'identité, Les samouraïs...

    Français :

    Travailler sur le Passé Simple et l’Imparfait utilisé dans l'albumLe changement de temps se fait au moment où il part : « Un soir le garçon partit »

    Aborder les compléments circonstanciels sont placés en début de phrase :

    « Au pied du Kilimandjaro, vivait… »

    «  De jour comme de nuit, il… »

    Sur son dos, il y avait … »

    « Un soir, le garçon… »

    Après de nombreux jours de marche, il… »

    Ce qui donne à l’ensemble un style plus poétique. 

    - Débattre sur l'identité : l'enfant n'existe pas, il cherche son identité quelle importance accorder à son nom ? Le nom c’est la famille, la filiation. Qui est sa famille maintenant ? 

    Aborder le schéma narratif de la structure d’un conte :

         -       Situation initiale

    -       Elément perturbateur

    -       Actions

    -       Elément de résolution

        -     Situation finale

    Arts plastiques/ Histoire des Arts:

    Que dire sur les illustrations?

    -   Elles sont fortes et signifiantes. Le regard a un rôle prégnant. Évolution du regard au fil des pages. Couleurs utilisées : noir et blanc, vert et ocre ; le blanc c'est l'espoir, la lumière, la liberté c'est un élément porteur que l'on retrouve dans différents éléments notamment les voiles du bateau.

    Exposition du Prix Littéraire: Yasuke

    -    Comprendre l'histoire au travers de la lecture d'images ; on cherche la symbolique du livre : c'est un enfant qui grandit, quête d'identité ; problème d'appartenance il est orphelin. Il doit « se faire un nom » c'est-à-dire faire ses preuves.

    -    Analyser les images seules (lecture d'images sans le texte) : on voit la marque sur l'épaule de l'enfant comme s'il était marqué comme du bétail.  (est-il esclave ?)

    -     Découvrir les  estampes  japonaises

    -      Présenter un paysage dans toute son immensité et placer un tout petit personnage

    -    Découvrir la Grande Vague de Kanagawa, plus connue sous le nom de La Vague, est une célèbre estampe japonaise du peintre japonais spécialiste de l'ukiyo-e, Hokusai, publiée en 1830 ou en 1831 pendant l'époque d'Edo.

    Merci à Isabelle pour cette présentation!  

    Découvrons les propositions plastiques de quelques classes.

    Exposition du Prix Littéraire: Yasuke

    Exposition du Prix Littéraire: Yasuke 

    Exposition du Prix Littéraire: Yasuke

    Exposition du Prix Littéraire: Yasuke 

    Exposition du Prix Littéraire: Yasuke 

    Exposition du Prix Littéraire: YasukeExposition du Prix Littéraire: Yasuke

     

    Bravo à tous pour ces belles productions!

    Pin It

    2 commentaires
  • Des squelettes qui tremblotent, des os dérobés, une créature orange non identifiée, mais quel est ce péril qui menace la tranquille ville d'Ostendre ? Heureusement, le fameux détective Sherlos, armé de sa pipe et d'une calculette, mène l'enquête.

    Avec aussi, au dos de la jaquette, un poster squelette pour découvrir ce que sont le coccyx, le péroné ou... l'astragale !

    Pistes de travail:

    Français: - Découvrir le récit policier et ses caractéristiques d'écriture. - Enrichir son vocabulaire avec le nom des os --> Utiliser le poster en 2ème et 3ème de couverture et le champ lexical de l'intrigue policière, inventer des jeux de mots à la façon des noms de l'auteur et illustrateur ( Jean-Luc Frosmental et Joëlle Joslivet)   - Découvrir le personnage de Sherlock Holmes, lire des extraits. - Définir ce qu'est un monstre. Le monstre est un être réel souvent difforme ou tyrannique ou une création imaginaire ayant une forme humaine ou animal, le plus souvent hybride. Faire le lien avec la mythologie et découvrir quelques monstres célèbres. (Cerbère, Cyclope, Minotaure, Dragon, Méduse, Scylla...).

    Atelier Philo : La rumeur

    Sciences: - Travailler sur les mouvements corporels. Approcher les rôles des os, des muscles et des tendons dans la production des mouvements élémentaires au niveau des articulations. - Concevoir des modélisations de mouvements de flexion / extension, schématiser, représenter l’amplitude.

    Vocabulaire : flexion, extension, os, muscle, tendon, articulation. 

    Histoire des Arts : Découvrir la fête des morts au Mexique Dia de los Muertos est une coutume qui existe depuis environ 3 500 ans.- Lien avec Frida Kahlo - Album: "Frida et Diego au pays des squelettes"

    Musique : "Danse macabre" de Saint Saëns

    Arts Plastiques: - Fabriquer des masques têtes des morts en s'inspirant des monstres de l'album. - Concevoir un monstre en 3D - Dessiner des squelettes en train de travailler. Ex: Un osteur pour auteur

    Deux classes ont proposé ces productions très originales!

    Exposition du Prix Littéraire: Os court!

     

    Exposition du Prix Littéraire: Os court!

    Exposition du Prix Littéraire: Os court!            Exposition du Prix Littéraire: Os court!                Exposition du Prix Littéraire: Os court!

              Exposition du Prix Littéraire: Os court!   Exposition du Prix Littéraire: Os court!

     

    Exposition du Prix Littéraire: Os court!Exposition du Prix Littéraire: Os court!

     

     

     

     

    Fantostique, non?

               

    Bravo à tous!

    Pin It

    votre commentaire
  • Comme chaque année, je vous présente les différents travaux d'arts plastiques présentés lors de l'exposition du Prix Littéraire.

    Nous, nous avions choisi de faire une production en lien avec l'album         "Le peintre qui changea le monde". Vous trouverez sa présentation ici.

    Exposition du Prix Littéraire

    Exposition du Prix Littéraire 

    D'autres classes ont aussi d'illustrer cet album, voici leur travail!

    Exposition du Prix Littéraire

    Exposition du Prix Littéraire

    Exposition du Prix Littéraire

    Exposition du Prix Littéraire

    Exposition du Prix Littéraire

     

    Bravo à tous pour cette belle créativité autour d'un même album!

    Pin It

    2 commentaires
  • Je vous conseille vivement cet album. Il raconte la vie romancée de Salif Keïta, artiste albinois malien, qui a dû se battre pour survivre contre les croyances et les superstitions de son pays.

    La voix d'or de l'Afrique

    L'histoire pleine d'espoir sur la différence, difficile à vivre mais source de résilience. Ce texte aux allures de chanson montre l'injustice des préjugés et délivre un message de tolérance défendant la cause des albinos. Cet album au thème fort est également un hymne à la musique. Le texte se présente comme une chanson comprenant couplets et refrain. L'utilisation de certains procédés comme des répétitions de sons, des assonances et des anaphores contribuent à donner une valeur rythmique au texte. La façon dont on pourrait scander le texte par une mise en voix renforce cette impression de fluidité rythmée propre aux textes poétiques ou aux chansons. Seule la phrase de ritournelle  est écrite au conditionnel passé.

    Situation initiale : un enfant naît, il n'est pas comme les autres, il est   «  Dàganhï fune », c'est un albinos, une créature maudite que parfois même l'on tue. C'est une honte pour sa famille, une des plus prestigieuses du Mali, honte que l'on pourrait laver en lui donnant la mort.

    Péripéties : Sa mère s'enfuit avec lui ; Salif est sauvé mais son père ne veut pas de lui, il ne veut ni le voir, ni croiser ses pas.

    Salif est l'objet de railleries, de moqueries des autres enfants ; tout le monde le méprise. Il songe même à se donner la mort.

    Salif se réfugie dans les études et rêve de devenir instituteur mais il ne peut pas ; on ne veut pas de lui ; il a un très mauvaise vue comme tous les albinos. Il songe encore à se donner la mort.

    Élément déclencheur: Le père de Salif l'envoie dans les champs pour effrayer les oiseaux et les singes tel un épouvantail vivant. C'est là que Salif ,en criant du matin au soir., forge sa voix puissante et sensible. Un chanteur est né !

    Péripéties: Salif veut devenir musicien mais il ne peut pas car il est fils d'une famille noble; il ne doit pas se donner en spectacle. L'Afrique a ses règles et ses tabous. Tout le monde se ligue contre lui.

    Il s'enfuit dans les rues de Bamako. Il vit comme un mendiant, un peu chanteur de rue.

    Sa voix est si belle, elle touche au cœur le public. Il commence à exister en tant que chanteur ; il chante dans les rues, les restaurants, les cafés, les places...

    Élément de résolution: Un joueur de saxo le remarque. Salif devient chanteur d'un orchestre. Il est l'étoile du Rail Band de la gare de Bamako.

    Situation finale : Tout le monde admire le grand chanteur Salif Keita même son père ! 

    Toutes les portes s'ouvrent pour l'accueillir ; il parcourt le monde pour faire entendre sa voix. Le prince à la voix d'or de l'Afrique est  né. 

    Les personnages : Salif Keita enfant, jeune homme puis adulte,  sa mère, son père, sa famille ; le joueur de saxo Tidiani Koné 

    Les lieux : Djoliba village aux bords du fleuve Niger au Mali, Bamako, capitale du Mali.

    Les illustrations

    L'histoire est illustrée avec sensibilité par Justine Brax. Les illustrations accompagnent le texte, en éclairant le sens et contribuant à rendre le texte chantant. Chaque page de texte à gauche  est illustrée par une grande illustration en peinture à droite. Il y a quelques  doubles pages d'illustrations sur lesquelles le texte est  ajouté en surimpression. La technique utilisée est la peinture avec des effets de matière et de graphismes qui renforcent le côté ethnique et coloré africain. Les illustrations sombres mêlant un camaïeu de tons bruns,  ocres, roux et bleus font ressortir la pâleur du jeune garçon et participent à nous faire ressentir le malaise du jeune albinos. Aucun sourire sur son visage empreint de tristesse . Il porte le poids de sa différence. Petit, frêle, fragile, de couleur claire, il est opposé à un univers où l'homme de couleur noire domine . Il se cache, est en retrait et a du mal à trouver sa place dans un univers où il est perçu comme si différent. Les illustrations aux formes douces, toutes en rondeurs et en notes de musique permettent de nuancer l'injustice et le désespoir de son histoire. Au fur et à mesure que la musique l'habite, l'espoir renaît ; il prend son essor et domine le monde, son monde africain par sa voix qui bouleverse, apaise et donne de l'espoir. Il est devenu le prince de l'Afrique comme le roi des animaux, sage et puissant, symbole de l'Afrique comme nous le montre l'illustration double page où il chante debout sur le museau du lion. La tête du  grand lion domine la page, elle est représentée de profil et arbore des teintes ocre  clair, crème, blanc cassé comme pour mieux se confondre avec Salif Keita. L'on pourrait lire dans le visage personnalisé du lion l'esquisse d'un sourire, la force tranquille de celui qui a réussi à transformer son destin en une lutte pour l'égalité.Les illustrations font découvrir aux lecteurs le tissu africain, le wax. Elle sont également ponctuées de nombreuses notes de musique. 

    Expliquer que l'albinisme existe aussi chez les animaux, montrer quelques photos.

    Situer et présenter le Mali et sa capitale Bamako

    Vous pouvez faire le lien avec d'autres chanteurs porteurs d'un handicap tels que Amadou et Mariam (chanteurs maliens aveugles), Stevee Wonder, Gilbert Montagné, Djamal Debbouze, Grand Corps Malade, Michel , Ray Charles...

    Débattre sur le thème de la différence. 

    Qu'est-ce que c'est que la différence? Pourquoi la différence fait-elle peur?

    Débattre sur les traditions d'un pays, différentes dans chaque pays.

    En musique, j'ai fait découvrir aux enfants des chansons de Salif Keita. On peut aussi leur faire écouter le balafon. Elargir aux musiques du monde.

    Productions d'écrits envisageables:

        - Découvrir ce qu'est une biographie, lire celle de Salif Keita , raconter la vie d'un personnage important ou intéressant : défenseur de causes humanitaires, artiste, musicien, scientifique, grand sportif, personnage historique...

    -       Transposer cette histoire sous une autre forme d'écrit : une B.D. Par exemple

    -       Ecrire des poèmes et/ou chansons sur des thèmes inspirés par l'album : l'enfance, la différence, le handicap, la musique, l'Afrique...

    Autour du Vocabulaire :

    - Expliciter les mots difficiles ou peu connus des enfants : un albinos, mandingue, les railleries, s'égosiller, le griot, le balafon, un tabou, le réprouvé.

    - Expliquer certaines expressions pour lesquelles l'auteur a eu recours à des figures de style ou des inférences: "Elle épouse la douleur d'un peuple",  "La foule écoute, des larmes coulent, des pièces tombent"   "Son père lui tend la main, tout un peuple lui  tend la main." "S'ouvrent les portes des grands hôtels. "

    - Travailler sur le champ lexical de la moquerie : rechercher tous les termes ou expressions en lien avec les brimades subies par Salif.

    - Définir les caractéristiques d'une personne Albinos

    - Travailler sur le champ lexical de la musique : tout ce qui concerne la voix, les instruments de musique notamment africains

    - Rechercher tous les mots et expressions qui montrent que l'histoire se passe en Afrique.

    Merci à Isabelle pour son complément d'informations. 

    Découvrez la musique de Salif Keita

     

                   Questionnaire sur l'album

    Carte d'identité de Salif Keita

    Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique