• Pour clore son voyage autour du monde, Véronique et ses élèves de CP ont modelé de magnifiques masques africains en terre. Gaëlle, notre formidable intervenante en Arts Plastiques a préparé les têtes au départ et les enfants ont réalisé les différentes parties du visage ainsi que "les peintures de guerre".

    Les masques achevés, ils ont peint le fond d'un couvercle   avec des motifs primitifs en utilisant un duo de couleurs - blanc/noir ou marron/noir -

    Pour finir,  les masques ont été vernis puis collés au fond des couvercles. 

    Bravo les artistes!

    De magnifiques masques africains

     

    De magnifiques masques africains

    De magnifiques masques africains

    De magnifiques masques africains

    De magnifiques masques africains

    De magnifiques masques africains

    De magnifiques masques africains

    Pin It

    11 commentaires
  •  

    Costa Brava est le nom d’un caniche en plâtre qui change de couleur suivant le temps. C’est Tonton José qui a rapporté ce cadeau d’Espagne. Le chien est placé sur la télé. Chaque jour Costa Brava donne la météo à la famille de Pierre. Pour Pierre, il devient un objet précieux. Alors qu’un jour, Pierre s’amuse à le faire changer de couleur en le passant du frigo au grille pain, il le casse ! Pierre pense avoir fait une terrible bêtise et va tenter de dissimuler son acte en cachant les débris de Costa Brava sous le citronnier mais il fait tomber l’unique citron de l’arbre... et ainsi de suite, par un effet boule de neige Pierre va accumuler les bêtises sous un terrible orage qui approche ! Pierre pense alors avoir tout déréglé !

    L'auteur évoque très bien toute l'angoisse que peut éprouver un enfant qui a fait une bêtise, et la façon de surestimer les faits. Pierre a l'impression de vivre la fin du monde jusqu'au moment où le ciel va s'éclaircir et même abriter un arc-en-ciel.

    Ce livre montre que de toute façon, un secret est bien difficile à garder... 

    Les illustrations collent au cheminement mental de Pierre. Tantôt confinées dans d'étroites cases, tantôt aérées et présentées sur des doubles-pages, les images expriment très bien l'état émotionnel du personnage.

    Un joli travail sur les couleurs, les gestes, les différents plans, plus ou moins rapprochés, donne de la nuance à l'ensemble de cet album très réussi.  C’est finalement après pas mal de péripéties et une belle pirouette que pierre va s’en sortir.

     

    À partir de 5 ans. 

    Virginie, ses élèves de CP et Gaëlle ont choisi de travailler sur cet album qui fait partie de la sélection du Prix Littéraire en Arts Plastiques.

    Ils ont reproduit les éléments de l'histoire importants

    ( personnages, lieux, objets ...). Ils ont commencé par faire un fond à l'aquarelle puis on dessinait leur sujet au feutre noir.

    Le résultat haut en couleur est présenté comme un patchwork. 

    Certains dessins sont impressionnants de maturité.

    Costa Brava

     

    Un débat a été aussi organisé sur le thème : 

    Peut-on réparer ces bêtises ?

    On doit assumer ces bêtises. Que signifie cette expression? Est-ce facile? Comment s'y prendre?

    Pin It

    votre commentaire
  • Véronique et ses élèves de Cp travaillent cette année sur "les contes autour du monde". C'est pourquoi ils ont représenté

    des indiens et indiennes réalisés au crayon à papier d'abord, puis coloriés au crayon de couleur. Ensuite,  ils ont utilisé des perles de rocaille pour orner les vêtements et les coiffes. Enfin, ils ont collé une bande de ruban décoré de chaque côté de la carte.

    Un travail de psychomotricité fine qui a demandé application, minutie et concentration!

    Des petits indiens et indiennes

     Des petits indiens et indiennes

    Des petits indiens et indiennes Des petits indiens et indiennes

    Des petits indiens et indiennes Des petits indiens et indiennes

    Des petits indiens et indiennesDes petits indiens et indiennes

    Ils sont en train de faire un totem géant ... à suivre

    Pin It

    2 commentaires
  •  

    Un livre pour définir avec finesse et humour, apprendre en poésie aux tout-petits et aux plus grands, sur le rythme d'une contine, le sens des mots du quotidien que les parents mettent sur des émotions, des sensations ou des notions un peu abstraites, parfois complexes à expliquer à leurs enfants.
    « C'est comment... un gros mot ? C'est un coup de klaxon qui fait sursauter celui qui l'entend. »

    « C'est comment... le bonheur ? C'est comme le soleil, sauf que ça te réchauffe aussi à l intérieur. »

     

    À partir de ce livre, mes collègues de CP, Laurence et Virginie, ont demandé à leurs élèves d'illustrer des mots tels que sourire, bonheur, dispute,  rêve...

    La technique utilisée est le collage, les enfants avaient à leur disposition du papier couleur et des catalogues.

    Chaque enfant a choisi le mot qu'il voulait illustrer.

    Je trouve ce travail très riche et il m'a beaucoup plu c'est pourquoi je vous le fais partager!!!

     

    Dis-moi, c'est comment...

    Dis-moi, c'est comment...

    Dis-moi, c'est comment...

     Dis-moi, c'est comment...

    Dis-moi, c'est comment... 

     

    Dis-moi, c'est comment...Dis-moi, c'est comment...

     

     

    Dis-moi, c'est comment...                 Dis-moi, c'est comment...

    Dis-moi, c'est comment...     Dis-moi, c'est comment... 

    Dis-moi, c'est comment...

    Dis-moi, c'est comment...

    Pin It

    2 commentaires
  • Voici le grand cirque de Calder, 1927.

    Une véritable mine d'idées que l'on peut exploiter en classe avec le théâtre d'objets notamment.

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique