• Le thème de la ville abordé en Arts Visuels

    Point de départ 

    Le thème de la ville abordé en Arts Visuels

     

    Bodys Isek Kingelez
    Ville Fantôme (1996)
    Paper, cardboard, plastic and other found materials

    120 x 570 x 240 cm

     

     

    Le thème de la ville abordé en Arts Visuels

     

     

     

    Le thème de la ville abordé en Arts Visuels 

    Bodys Isek Kingelez 

    Carte d'identité de l'artiste

     

     

     Angeline et ses élèves de CE2 ont travaillé sur le thème de la ville. Leur point de départ a  été l'étude de cette oeuvre de Bodys Isek Kingelez.

    Les enfants ont réalisé des dessins au feutre, chacun a ensuite choisi un bâtiment pour le faire en volume. 

    Ainsi, une fois tous les bâtiments effectués, une grande maquette sera installée.

    Ce second travail permet de conjuguer arts visuels et géométrie.

    Le thème de la ville abordé en Arts Visuels

    Le thème de la ville abordé en Arts Visuels

     

    À suivre prochainement, la maquette en démonstration ....dès qu'elle sera finie!

    Références bibliographiques:

    Embarquement... De New York à Tokyo, en passant par Mexico, Paris, Athènes, Dubaï, Sao Paulo et bien d'autres, DADA vous emmène dans un tour du monde des villes. Des premières cités antiques à la ville durable de demain, on découvre comment les hommes se réunissent pour vivre, travailler, échanger, s'amuser, se protéger... Chaque ville a son histoire, et nous contribuons à l'écrire jour après jour, au milieu de ces grandes oeuvres d'art collectives imaginées par les urbanistes et les architectes. Tout le monde à bord !

    La ville de demain…

    De tous temps, les hommes ont pensé à transformer la ville, à la rendre plus belle…

    La cité idéale, revue Dada n° 67 , Mango.

     

    -  La pelle mécanique ou la mutation d’une ville, de Jörg Müller, éditions L’Ecole de Loisirs

    Une série de huit grandes planches en couleurs, […] qui présente l'évolution d'un paysage urbain évoluant progressivement vers la déshumanisation, l'embétonnement, l'asphyxie. La progression est impressionnante et angoissante ; ces tableaux de vingt années d'évolution désastreuse doivent aider les enfants et leurs parents à réfléchir à cette urbanisation inadaptée à une vie sociale harmonieuse où chacun pourrait respirer un peu et communiquer et découvrir son voisin. (Journal du jeune praticien, 25 juin 1991).

     

     -  Merveilles de l’architecture en relief, de Anton Radevsky, éditions Flammarion

    Merveilles de l'architecture est un extraordinaire voyage - en relief - au cœur du patrimoine architectural mondial. D'incroyables reproductions en trois dimensions surgissent au fil des pages pour ressusciter l'aventure des plus grands bâtisseurs de l'histoire de l'humanité, depuis l'Antiquité égyptienne, grecque et romaine jusqu'à l'architecture la plus contemporaine en passant par l'Orient, l'Amérique latine, le vertige gothique, le raffinement de la Renaissance ou la rigueur néo-classique. Aussi précises qu'astucieuses, ces maquettes permettent de comprendre le talent souvent visionnaire des constructeurs et d'apprécier à leur juste valeur la beauté jumelle des ziggourats de Mésopotamie et des pyramides d'Egypte, la féconde influence du Parthénon sur les architectes de l'Empire romain, la fière démesure d'une nef gothique ou encore la créativité toute moderne du Chrysler Building à New York ou du Guggenheim Museum à Bilbao. Accompagnées de textes riches et concis, les maquettes de Merveilles de l'architecture séduiront autant les amateurs d'histoire de l'art que les curieux qui trouveront matière à redécouvrir les plus fabuleuses réalisations architecturales de tous les temps et de tous les continents.

     

    -  Le collectionneur d’instants, de Quint Buchholz, éditions Milan

     

    Récit initiatique : C’est le récit d’une rencontre d’un musicien en herbe et un peintre. Le narrateur est un professeur de violon qui raconte une période importante de son enfance lors de laquelle il a rencontré un peintre qui a transformé sa vie..

    Une amitié sincère va se nouer entre les deux personnages. Le jeune garçon, apprenti violoniste, semble solitaire (les élèves se moquaient de lui) et mal dans sa peau (rondouillard, lunettes). Max, le peintre, est un voyageur qui raconte des histoires surprenantes. Ils vont vivre des moments d’échanges durant une année : l’enfant joue, le peintre peint des toiles qu’il pose face cachée contre le mur.

    A l’issue de cette période, durant l’absence de Max, le jeune garçon va découvrir les tableaux que Max lui avait préparés sous forme d’une exposition. Le jeune garçon va « vivre » chaque tableau comme un nouveau voyage tout en restant dans son fauteuil. Ces œuvres vont lui permettre de répondre aux questions qu’il se posait et de ce fait vont l’aider à grandir. 

     

    Un dossier très riche a été réalisé par la circonscription Havre Ouest et Montivilliers. Il propose des pistes pédagogiques pour exploiter cet album.

    Voici le lien : 

    http://ecoles.ac-rouen.fr/havreouest/ressources/litt_

    jeuness/pdf/Le_collectionneur.pdf

    -  PROMENADE EN ARCHI-tecture de Véronique Antoine-Andersen Actes Sud Junior

     

     -  L’architecture P Madec Coll Autrement junior Scérén CRDP

    -  La ville en poésie – Folio Junior

    Claude Ponti, auteur d’albums pour enfants, crée un habitat imaginaire dans les livres suivants (éditions L’Ecole des Loisirs) :

    - L’arbre sans fin

    Hippolène habite l'arbre sans fin. Cet arbre n'a pas de début, pas de fin, et abrite tout un peuple de petits êtres tout droit sortis de contes aux noms aussi évocateurs que Front-D'Eson-L'écarte-Pluie ou Orée-D'Otone-La-Tisseuse-De-Conte. Dans cet univers magique, tout est étrange et merveilleux et quand Hippolène, qui "a un grand trou dans son amour", se transforme en larme et tombe de l'arbre sans fin, nous voilà partis dans un grand voyage initiatique.
    Un très bel album où le merveilleux, le fantastique et la poésie se marient à la perfection pour créer un conte onirique. Les illustrations, riches en détails, accompagnent le texte à merveille. Voilà une très belle histoire à raconter à ses enfants ; tout cela n'est pas sans rappeler Alice au pays des merveilles. 

     

    En cliquant sur ce lien http://www.ac-nice.fr/iencagnes/file/form_cont/dispo_aca/FLG/arbre_sans_fin.pdf, vous trouverez une analyse très poussée de cet album. (Avec un questionnaire destiné à 3 classes d'âge - Maternelle, CE2, CM2.)

     


    - Ma vallée

    Poutchy-Bloue est le dernier né d'une grande et sympathique famille de Touim's. Ils vivent dans un confortable arbre-maison dans une immense vallée inconnue du lecteur. Poutchy-Bloue nous guide à l'aide de cartes et de plans, il nous présente sa famille, sa maison, les légendes de son pays, la forêt qui entoure la vallée, les saisons et les activités qui les accompagnent. Il raconte aussi le jour où des enfants sont tombés du ciel et l'histoire du géant qui était si triste. Claude Ponti dessine des paysages plein de douceur et de couleurs ainsi que des personnages avenants évoluant dans un environnement sympathique et farfelu mais surtout il invente un univers en entier plein de surprises, de découvertes et de tendresse. Cet album promet à son lecteur un grand voyage imaginaire.

    Album adapté en spectacle de marionnettes 

    En cliquant sur ce lien http://pedagogie.ia84.ac-aix-marseille.fr/litt/ma-vallee.pdf, vous trouverez des pistes pédagogiques pour exploiter cet album.

     

    - Adèle s’en mêle
    Des fleurs parlent, des arbres voient, une vache à carreaux se promène sur la page. Et Adèle dans tout cela ? Adèle passe le doigt à travers le livre et entre dans le monde de cet album à l'univers étonnant…Quand on met Adèle au lit, c'est la vraie vie qui commence. Elle fait semblant d'être sage et puis elle entre dans son livre, et c'est le temps des aventures.Derrière la maison aux volets sages, il y a des milliards de poussins prêts à toutes les bêtises, surtout celui qui a un masque de loup. Adèle retrouve son ami le lapin, des éléphants pleins de tendresse, un drôle de gâteau à la crème flegmatique. Des cochons. Toutes les bêtes du monde. Et puis elle suit l'ours et la poupée à l'intérieur d'un monstre.C'est un univers merveilleux, la maison rêvée de tous les enfants, avec des recoins et des secrets, et un nain qui épluche un radis géant en racontant des histoires. Mais tournons encore la page… Le voyage continue.

     

    - On peut aussi utiliser l’univers d’ « Alice au pays des

    merveilles », de Lewis Caroll, qui ouvre des portes sur un monde imaginaire, dans lequel les personnages évoluent sans cesse.

     

     

    Filmographie :

    Idées de fictions pour les enfants qui présentent une réalité de la ville ou des utopies architecturales.
    « Kiki la petite sorcière » Miyazaki
    « Le château ambulant » Miyazaki

    « Le château dans le ciel » Miyazaki
    « Azur et Asmar » Michel Lancelot
    « Les triplettes de Belleville » Sylvain Chomet « Sidewalkstories » Charles Lane
    « Le ballon rouge » Albert Lamorisse
    « Gosses de Tokyo » Yasujirô Ozu 

    Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :