• Je vous propose deux mini books sur le Petit Prince.

    Le premier résume chaque chapitre de l'histoire et permet à l'enfant de s'exprimer sur ce qu'il en a pensé à le fin.

    Le second comporte des passages "clé" de l'histoire et invite l'enfant à faire quelques jeux autour du Petit Prince : coloriage, mots cachés, points à relier, à partir d'un extrait, trouver qui parle ...

    Les deux mini-books n'ont pas la même taille. 

     

     


    4 commentaires
  • Le Petit Prince

    Vous l'aurez compris l'année prochaine, nous allons travailler sur le Petit Prince.

    J'ai commencé mes recherches sur Internet et j'ai trouvé déjà beaucoup de pistes intéressantes que je vous livre.

    Fiche pédagogique 
    nombreuses fiches pédagogiques du CP au CM2 sur Le Petit Prince

    Séquence pédagogique 
    8 séances pour l'exploitation du petit prince

    Séquence pédagogique et Analyse
    4 séances et Analyse du petit navigateur illustré

    Séquence pédagogique 
    11 séances et prolongements

    Séquence pédagogique 
    Exploitation du livre de lecture suivie Antoine de Saint-Exupéry « Le Petit Prince »

    Fiche pédagogique 
    Fiche proposée par l'éditeur Gallimard

    Fiche pédagogique 
    Questionnaire pour un défi lecture

    Dossier pédagogique 
    47 fiches pour l'exploitation du Petit Prince

    Fiche pédagogique 
    Questionnaire en 10 questions sous forme de QCM + correction

    Fiche pédagogique 
    Questionnaire de lecture sur l'ensemble du livre

    Fiche pédagogique 
    Questionnaire pour un rallye lecture en CM1 CM2

    Fiche pédagogique 
    Quizz sur le petit Prince en 18 questions et correction

    Fiche pédagogique 
    149 questions chapitre par chapitre

    Lire en 6ème "Le Petit Prince"

    "Le Petit Prince", récit d'apprentissage - académie d'Aix-Marseille

    "Le Petit Prince", Lire un élément du patrimoine

     Un travail très complet chez...

    L'école d'Alexandre 

    Maîtresse Myriam

    Cartable, ouvre-toi... où est la clé?

    Petite Luciole

     

    J'avais écrit un article également à la sortie du film d'animation du Petit Prince : ici

     

    Proposition de livres en réseau - Contes philosophiques

    Il existe d'autres versions du Petit Prince:

     

    Histoire d'une mouette et du chat qui lui apprit à voler de Luis Sepulveda 

     

     

    Voyage au pays des arbres de J. M. G. Le Clézio

     

     

     

    Oscar à la vie à la mort de Bjarne Reuter 

     

     

    La Verluisette de R Puimini 

     

     

     

    La petite fille au kimono rouge de Kay Haugaard 

     

     

    Le môme en conserve de Christine Nöstlinger

     

     

     

    Les philo-fables de Michel Piquemal

     

    Le pilote et le Petit Prince de Peter Sis

     

    Le Petit Prince en Bandes dessinées

        

    Je vous propose quelques citations d' Antoine de Saint-Exupéry qui ne vous laisseront certainement pas indifférentes.

    Carte d'identité d'Antoine de Saint- Exupéry

    L'imaginaire de Saint-Exupéry

    Trouvé sur lefrancaisetvous.tumblr.com

    Le Petit Prince

    Un peu de musique ....

    Yannick Noah "De planète en planète" qui est le générique de la série animée du Petit Prince

    Françoise Hardy "Mon amie la rose"

     

    Merci à LorienPH pour cette proposition :

    Aude Gagnier "J'ai dans le coeur"

    Quelques extraits de la comédie musicale

    Rencontre de l'aviateur et du Petit Prince

    L'intégrale du livre lu par Charles Berling

    LES PHILOTABLO ont écrit des dossiers qui cadrent tout à fait avec notre projet:

    Les fables, contes et légendes

     L'aviation 

     L'Afrique 

    En cliquant sur l'image, vous trouverez des jeux...

    Le Petit Prince

    Pin It

    14 commentaires
  • Je vous présente la sélection des livres du Prix Littéraire 2015-2016 pour les CM1.

     

     Présentation du livre en anglais 

    "Un chef d'oeuvre" New York Times

    «Un monde parallèle d'une splendeur infinie» Télérama

    « Une histoire sans paroles enchanteresse » L’amour des livres

     

    Plongez dans le premier album sans texte de Gautier Languereau. Une histoire qui invite à voyager et utiliser son imagination.

    Avec un simple crayon rouge, une fillette dessine une porte magique, qui s’ouvre sur des mondes imaginaires. Crayon en main, elle crée tour à tour un bateau, une montgolfière, et un tapis volant ; et traverse des royaumes enchanteurs.

    Une aventure poétique à l’encre, plume et aquarelle, qui montre que l'imagination offre un voyage sans limite.

    L'auteur : Aaron Becker

    Prix Littéraire 2015-2016

    Né à Baltimore à la fin des années 1960, Aaron Becker dessine depuis son enfance. Il a toujours aimé imaginer ses propres mondes. Après un début de carrière en tant que designer à San Francisco, il devient animateur au sein des studios de Disney, Pixar et Lucasfilm. Mais la volonté de créer son propre album est si forte, car c’est selon lui « la forme la plus pure pour un illustrateur de raconter une histoire », qu’il publie en 2014 Imagine (Journey, en anglais).

    Un album qui connaît rapidement un magnifique succès critique et public. La suite d'Imagine paraîtra en France à l’automne 2015…

     

    Cyrano avait un gros nez. Cyrano était amoureux de sa cousine Roxanne. Mais il n'osait le lui dire (à cause de son gros nez). Heureusement, Cyrano était poète.

    Voici les aventures tumultueuses de Cyrano racontées très librement (et même d'une façon un peu cavalière), d'après Cyrano de Bergerac d'Edmond Rostand.

     

    Illustratrice: Rébecca Dautremer

    Née en 1971, Rébecca Dautremer étudie le graphisme aux Arts Décoratifs de Paris et se dirige très vite vers l’illustration d’albums jeunesse. Elle publie son premier livre en 1996, puis de nombreux autres titres dont « L’amoureux » (Prix sorcières), « Princesses oubliées et inconnues », avec son complice Philippe Lechermeir avec qui elle retravaillera pour l’album « Journal secret du Petit Poucet » paru en 2009. Rébecca collabore régulièrement aussi avec Tai-Marc Le Thanh et ils réalisent ensemble les albums « Babayaga », « Cyrano », « Elvis » ainsi que la série du personnage « Séraphin », le petit mouton fantasque. Plus récemment, elle illustre le texte célébrissime de Lewis Caroll « Alice au pays des merveilles » qu’elle parvint à mettre en image de façon personnelle. Ses ouvrages rassemblent un ensemble de lecteurs très variés, public d’enfants bien sûr, mais aussi adultes amateurs de graphisme et de peinture.

    Interview de Rébecca Dautremer pour découvrir son univers, elle évoque ici l'album sur lequel elle commençait  à travailler: Alice

     

     L'histoire:

    Un garçon savoure ses derniers jours de vacances en faisant la grasse matinée à l'arrière du bus familial. Des aboiements insistants le tirent de sa léthargie. Intrigué, il se lève et emboîte le pas à un chien noir tout excité qui court comme un dératé. Après avoir escaladé la dune du Pyla, l'enfant tombe sur une famille de vacanciers parlant la langue de Goethe. Puis, le garçon croise un couple de campeurs fort sympathique et un pêcheur solitaire. Le paysage grandiose, additionné aux rencontres insolites, confère à cette course folle un côté magique. Lorsque l'enfant aperçoit le chien à côté d'un grand dauphin échoué au milieu de la plage, tout s'éclaire…

    Cette aventure va bouleverser à jamais la vie du héros, puisqu'au-delà du courage exemplaire dont il fait preuve, il s'est trouvé un nouveau compagnon de jeux aux poils noirs.

    Les illustrations hyperréalistes se déploient sur de pleines doubles pages imprégnant l'histoire d'atmosphères (couleurs) différentes selon les endroits décrits.

    Un album esthétisant mis au service d'une expédition incroyable, celle dont rêvent la plupart des enfants.

     

    Extrait:

    Si j'écris aujourd'hui cette histoire, c'est pour ne pas l'oublier. Si je ne veux pas oublier cette histoire, c'est parce que c'est la plus belle qui me soit jamais arrivée. Quand j'y repense, cela me paraît si lointain dans le temps et dans l'espace que je me demande si je ne l'ai pas rêvée. Aujourd'hui, pour la première fois de ma vie, écrire est une nécessité.

    (...)

    Je dormais sur la couchette arrière et, contrairement à mes parents, je n'étais pas de ceux qui se lèvent tôt. Comme je n'étais plus un petit garçon, ils avaient renoncé à me secouer le matin, ce qui était une bonne chose pour moi. J'avais facilement des sautes d'humeur et quand on m'embêtait, je pouvais me braquer et bouder pendant des heures. Du coup, je passais mes matinées à dormir, si bien que mes parents m'avaient attribué le rôle de gardien de la caravane. 
    Comme souvent durant ces matinées de vacances, mes parents étaient partis à l'aube sur leurs vélos, pour explorer les pistes des environs. Ils travaillaient beaucoup le reste de l'année et ne voulaient pas perdre une minute de leurs congés.

    Mais ce matin-là, dans cette petite clairière, c'est un chien qui me tira de mon sommeil par ses aboiements incessants. Je regardai par la vitre arrière et découvris un jeune chien noir en piteux état, qui semblait très agité, presque fou.

     

    L'auteur: Max Ducos

    Prix Littéraire 2015-2016

    Max Ducos est né en 1979 à Bordeaux, où il vit toujours. En 2006, tout frais émoulu des Arts déco de Paris, il publie son premier album jeunesse, "Jeu de piste à Volubilis". 
    Le succès - international - dépasse ses espérances et l'encourage à poursuivre dans cette voie avec "L'Ange disparu", puis "Le Carnaval des dragons" et "Vert Secret".

    Intelligence des cadrages et du récit, perception fine du monde de l'enfance sont parmi ses atouts, qui lui ont valu de nombreux prix et une relation privilégiée avec son public. 
    Il expose régulièrement ses peintures, notamment à Paris et à Arcachon.

     

     

    L'histoire:

    Waluk, jeune ours polaire a été abandonné par sa mère et ne sait pas comment survivre. Il rencontre Esquimo, un très vieil ours et ils deviennent inséparables. Esquimo lui apprend à chasser pour se nourrir, et lui parle de Nanook, l'ours mythique et éternel.
    Ensemble, ils rejoignent les ours qui suivent le petit train qui amène les touristes sur la banquise, ils vont attraper des sardines lancées de la tour d'observation par les scientifiques...
    Lorsqu'affamés ils se rabattent sur une décharge, Esquimo se fait capturer dans un piège à ours. Les humains qui gèrent le piège estiment qu'il est trop vieux pour survivre et se préparent à l'abattre. Mais Waluk n'entend pas abandonner son mentor, et va rameuter les autres ours pour venir à sa rescousse.

    Cette belle BD nous conte une histoire d'apprentissage émouvante ; elle nous montre aussi l'effet de la présence humaine moderne sur les ours et leurs conditions de vie dégradées, tout en se clôturant sur une image d'espoir. 

    L'auteur: Ana Miralles

    Prix Littéraire 2015-2016

    Ana Miralles, née en décembre 1959 à Madrid, (orthographié Ana Mirallès en français) est une illustratrice espagnole de bande dessinée.

    Après un diplôme aux beaux-arts, Ana Mirallès est devenue illustratrice pour les maisons d'édition Gregal, Teide et Bromera. Sa première publication en 1982 paraît dans le magazine de bande dessinée pour adultes Rambla

    En juin 2009, Miralles est devenue la première femme à remporter le « Gran Premio del Salón » au Festival de la BD de Barcelone (la plus haute distinction).

    J'ai déjà plusieurs idées pour exploiter ces 4 albums l'année prochaine. Je vous en ferai part dans un prochain article...

    Pin It

    6 commentaires
  • Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles 

    Alice au pays des merveilles

     

    Dans le cadre de notre projet sur la féerie et le merveilleux, nous avons la chance d'aller pouvoir voir l'exposition consacrée à "Alice au pays des merveilles".

    Cette exposition a été conçue par Elisabeth Devos - Au pays d' Alice et de Lewis - Des valises-vitrines pour l'inventeur des mots- valises. Ici, le dossier qui présente l'exposition vous donnera peut-être envie de la voir.

    L'exposition rassemble de nombreux livres et objets de collection ; son aspect très visuel permet aux plus petits de découvrir la dimension fantastique et onirique d’ Alice au travers de nombre de ses illustrateurs.

    Vous découvrirez l'univers de Lewis Carroll, des informations sur la création des Alice et les jeux de langage de son auteur.

    Je vous propose un diaporama des illustrations que nous avons vues au cours de l'exposition. Elles ont été réalisées par différents artistes et sont accompagnées du texte qui lui correspond.

    Ces illustrations étaient présentées aux enfants qui devaient reconstituer l'histoire.

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Pour voir la suite, il suffit de cliquer ici...

     

    De grandes affiches rappelaient le principe de nombreux jeux de langage tels  les acrostiches, les calligrammes, les calembours ....

    Alice au pays des merveillesAlice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveillesAlice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveillesAlice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveillesAlice au pays des merveilles

    Du non-sens dans Alice?

    Pour commenter succinctement le contenu de ce texte, il est clair que ce livre de Carroll consacra l’un des temps forts de la littérature anglaise du XIXe siècle, c’est-à-dire la littérature de l’absurde et du non-sens, préétablie en 1858 par un autre poète-dessinateur anglais, Edward Lear (et son livre Book of Nonsense). En effet, le texte de Carroll fait vivre une expérience du rêve au lecteur grâce à des invraisemblances touchant au temps et à l’espace, ainsi qu’à la logique.

    De nombreux effets comiques permettent au lecteur, en riant ou non, de pénétrer le monde "carrollien", rendant possible une complicité progressive avec l’auteur. Peu à peu, au fil des jeux de mots et des idées farfelues, le lecteur finit par bannir tout jugement objectif et accepter un monde qu’il aurait rejeté comme absurde si l’auteur lui avait demandé d’y croire d’emblée. 

     

     De retour en classe, les enfants se sont amusés à inventer des jeux de mots bien sûr.

    Comme cela a été déjà dit, chaque chapitre était joliment illustré dans des valises. Chacune contenait les indices nécessaires pour que les enfants puissent retrouver le chapitre qui s'y cachait.

    Alice au pays des merveilles

    • Chapitre 1 : Descente dans le terrier du lapin

     

    Personnages : Alice, sa sœur, le Lapin Blanc
     

    Lieux de l’action : la campagne, le terrier du Lapin Blanc

     

    La grande sœur d’Alice lui lit un livre ennuyeux, quand soudain passe en courant un lapin blanc : Alice le poursuit dans son terrier et après une longue chute se retrouve dans une pièce souterraine. Là, sur une table, elle trouve un petit flacon avec l’indication                  « bois-moi ».

    Alice au pays des merveilles

    Alice boit le contenu du flacon et rétrécit. Elle mange ensuite un gâteau qui se trouvait sous la table, dans une boîte avec l’indication « mange-moi ». Elle s’attend à grandir, mais il ne se passe rien.

    Alice au pays des merveilles

     

    Chapitre 2 : La mare aux larmes

     

    Personnages : Alice, le Lapin Blanc, une souris
     

    Lieux de l’action : le terrier du Lapin Blanc, une mare formée par les larmes d’Alice


    Le gâteau fait son effet, et Alice grandit. Elle se met à pleurer, voit repasser le Lapin, puis rapetisse à nouveau. Elle se retrouve alors dans ses larmes, qui forment une véritable mare. Là, elle voit passer plusieurs types d’animaux qui nagent avec elle : d’abord une souris, avec qui elle regagne la terre ferme, puis plusieurs autres animaux directement inspirés des personnes présentes lorsque Carroll raconta l’histoire aux petites filles Liddell : un Canard (duck, pour Robinson Duckworth), un Dodo (pour Dodgson), un Lori (pour Lorina Liddell) et un Aiglon (eaglet pour Edith Liddell).

    Alice au pays des merveilles

    Chapitre 3 : Une course à la Comitarde et une longue histoire

     

    Personnages : Alice, la Souris, le Canard, le Lory, le Dodo, l’Aiglon, une vieille mère Crabe, la jeunCrabe, une vieille Pie, un Canari

    Lieux de l’action : sur la terre ferme 


    Alice et l’assemblée d’animaux se concertent afin de se sécher, ce qui fait penser à une parodie de réunion politique, puis le Dodo propose une course à la Comitarde; lorsque tout le monde a suffisamment couru et que tout le monde est sec, le Dodo déclare que tout le monde a gagné. Il prend alors un dé à coudre dans la poche d’Alice pour lui remettre solennellement en guise de prix. Ensuite, la Souris raconte une longue histoire qui apparaît dans le livre comme un Calligramme en forme de queue de souris, et dont le corps des caractères se rétrécit progressivement. Ceci a pour effet d’engourdir le lecteur qui ne lit pas l’histoire jusqu’au             « bout » : cette sensation d’inattention est rapportée à Alice, quand la Souris croit qu’elle ne l’écoute plus. La Souris, vexée, s’en va, ainsi que tous les autres animaux : Alice se retrouve toute seule.

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Chapitre 4 : Le Lapin fait donner le petit Bill

     

    Personnages : Alice, le Lapin Blanc, Pat, Bill, des personnages non identifiés, un chien

    Lieux de l’action : la maison du Lapin, un bois


    Le Lapin Blanc revient et interpelle Alice sous le nom de                     « Marianne » : Alice entre alors dans la maison du Lapin, boit une seconde bouteille et se remet à grandir. Alice, coincée dans la maison, entend ensuite le Lapin envoyer l’un des ses domestiques, Bill, dans la cheminée : lorsqu’il est dedans, Alice lui donne un coup de pied qui le fait sortir de la cheminée et voler dans les airs. Les autres lui jettent ensuite des cailloux qui se transforment en gâteaux. Alice en mange un et rétrécit : elle s’enfuit, rencontre un petit chiot puis plus tard un ver à soie fumant un narguilé sur un champignon.

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Chapitre 5 : Les conseils du Ver à soie

    Personnages : Alice, la Chenille
     

    Lieux de l’ action : la campagne, la forêt


    Alice parle avec le Ver à soie, puis lui récite le poème « Vous êtes vieux, Père William », qu’elle déforme complètement 10. Le Ver disparu, elle découpe ensuite deux bouts de champignon, espérant retrouver sa taille normale en les mangeant : avec le premier, sa tête se retrouve au niveau de ses chaussures (son corps disparaît), et avec le second, son cou s’allonge terriblement et sa tête se retrouve au dessus des arbres. Là, elle discute avec un pigeon qui la prend pour un serpent (nouveau problème d’identité), puis se décide à grignoter progressivement ce qui lui reste de morceaux de champignon, jusqu’à retrouver une taille de vingt centimètres (« pour ne pas effrayer les gens qui habitent ici »).

    Alice au pays des merveilles

    Chapitre 6 : Cochon et poivre

    Personnages : Alice, le Valet-Poisson, un Valet-Grenouille, la Duchesse, la Cuisinière, le Bébé, le Chat de Chester

    Lieux de l’action : la maison de la Duchesse


    Dans ce chapitre, Alice entend pour la première fois parler de la Reine, et rentre chez la Duchesse. Dans la maison, il y a un chat du comté de Chester 11, une cuisinière et la Duchesse qui berce (en le secouant violemment) un bébé qu’elle appelle « Cochon » : au bout d’un moment, Alice se voit confier le bébé, s’en va avec lui, et celui-ci se transforme en cochon. Elle le laisse sur sa route, puis rencontre le chat du comté de Chester (qui possède un sourire figé) sur une branche, parle avec lui et demande son chemin. Le Chat lui explique les différentes routes et disparaît : Alice s’avance ensuite vers la maison du Lièvre de Mars.

    Alice au pays des merveilles

    Chapitre 7 : Un thé chez les fous

    Personnages : Alice, Le Lièvre de Mars, Le Chapelier, Le Loir
     

    Lieux de l’action : devant la maison du Lièvre de Mars, dans le jardin merveilleux


    Dans ce chapitre, Alice boit une tasse de thé en compagnie du Chapelier, du Lièvre de Mars et du Loir : les explications absurdes et insensées s’enchaînent (« Pas du tout la même chose ! protesta le Chapelier. Tant que vous y êtes, vous pourriez aussi bien dire que " Je vois ce que je mange ", c’est la même chose que " Je mange ce que je vois ! " ») et Alice finit par s’en aller, tandis que le Lièvre et le Chapelier tente de rentrer le Loir dans la théière. Alice retrouve ensuite la pièce du Chapitre 1, prend la clé qui est sur la table et ouvre une petite porte de vingt centimètres : en mangeant du champignon, elle rétrécit encore et passe par la porte pour arriver dans un grand jardin lumineux.

    Alice au pays des merveilles

     

     

    Alice au pays des merveilles

     

    Chapitre 8 : Le terrain de croquet de la Reine

    Personnages : 3 jardiniers, le Roi et la Reine de Cœur, le Valet de Cœur, les soldats, le Chat de Chester, les hérissons et les flamants, le Bourreau, le Lapin Blanc, les enfants, les courtisans

    Lieux de l’action : le terrain de croquet


    Alice est confrontée à trois jardiniers en forme de cartes à jouer peignant des roses blanches en rouge : la Reine les surprend et ordonne qu’on leur coupe la tête. Ensuite, une partie de croquet est engagée, dans laquelle les maillets sont des flamands vivants, les boules des hérissons et les arceaux des soldats courbés en deux. Pendant la partie, où la Reine gagne en trichant, la tête du Chat réapparaît. S’en suit une controverse entre le Roi, la Reine et le bourreau quant à la manière de couper une tête sans corps (celle du Chat).

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Chapitre 9 : Histoire de la Tortue « Fantaisie »

     

    Personnages : Alice, la Duchesse, le Griffon, la Reine, Tortue          « Fantaisie » (tortue à tête de veau, pieds de cochon et queue de vache)

     

    Lieux de l’action : Le terrain de croquet


    Alice rencontre pour la deuxième fois la Duchesse, puis la Reine présente à Alice le Griffon (tête et corps d’aigle, pattes de chien et oreilles de renard) et la Tortue « Fantaisie » (tortue à tête de veau, pieds de cochon et queue de vache) : Alice engage avec eux une conversation truffée de jeux de mots - par exemple : « He taught Laughing and Grief. » (« Il enseignait le Rire et le Chagrin. »), où il faut substituer d’autres mots dont la prononciation est analogue, à savoir : « He taught Latin and Greek. » (« Il enseignait le Latin et le Grec. ») -.

    Alice au pays des merveilles

    Chapitre 10 : Le quadrille des homards

    Personnages : Alice, le Griffon, la Tortue

    Lieux de l’action : le terrain de croquet


    La Tortue « Fantaisie » et le Griffon raconte ensuite à Alice comment se danse le quadrille des homards, puis Alice propose de leur raconter son histoire depuis sa chute dans le terrier du Lapin. Arrivée à l’anecdote de la poésie transformée « Vous êtes vieux, Père William », elle essaie de réciter d’autres poésies qui sont une fois de plus transformées par sa bouche. La Tortue « Fantaisie » décide de lui réciter une vraie poésie, mais elle est interrompue par l’annonce du début d’un procès.

    Alice au pays des merveilles

    Chapitre 11 : Qui a dérobé les tartes ?

    Personnages : Le Roi et la Reine, le Valet de Cœur, le Lapin Blanc, les jurés, les témoins ( le Chapelier, la Cuisinière, Alice), les huissiers, le Loir, le Lièvre de Mars

    Lieux de l’action : la salle du tribunal


    Alice assiste au procès, où réapparaissent plusieurs personnages rencontrés au fil de son aventure : le Lapin Blanc ; le Roi (qui fait le juge) ; la Reine ; Bill le lézard (qui fait parti du jury) ; Le Chapelier, Le Loir et le Lièvre de Mars (tous les trois témoins) ; la cuisinière. Soudain, Alice se remet à grandir, puis le Lapin Blanc la cite comme témoin.

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Chapitre 12 : La déposition d’Alice

     

    Personnages : le Roi et la Reine, le Valet de Cœur, le Lapin Blanc, les témoins (le Chapelier, la cuisinière, Alice), les jurés, les huissiers, le Lièvre de Mars
    le Loir

    Lieux de l’action : la salle du tribunal


    Alice, qui a grandi, commence par renverser le banc des jurés, puis est accusée par le Tribunal. Une discussion est commencée pour savoir si oui ou non Alice est coupable : la Reine finit par ordonner qu’on lui coupe la tête, au moment où Alice a retrouvé sa taille normale. Les cartes à jouer se jettent néanmoins sur elle, et Alice se réveille couchée sur un talus, la tête sur les genoux de sa sœur. Le texte se termine par l’évocation d’une « vision » de la grande sœur qui imagine les personnages du rêve d’Alice et retombe ainsi en quelque sorte dans l’enfance.

    Alice au pays des merveilles

     

    Pendant l'exposition, les enfants avaient deux questionnaires auxquels ils devaient répondre. Ces questionnaires ont été réalisés par Elisabeth Devos.

    1er questionnaire composé d'une feuille A4 recto verso.

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    2ème questionnaire composé de 2 feuilles A4 recto verso.

     

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

    Alice au pays des merveilles

     

    Intéressons-nous à présent à la naissance de ce conte?

    Lors d'une promenade en barque du 4 juillet 1862,  Carroll commence à raconter aux trois petites filles du doyen de son collège Liddell, Alice (10 ans), Lorina (13 ans) et Edith (8 ans), une étrange histoire. Par la suite, Carroll reprendra son récit à deux reprises, toujours au cours de promenades, au mois d’août 1862 : Alice, émerveillée, lui demande alors d’écrire le conte, ce que Carroll entreprend assez rapidement.

    Ainsi, un premier manuscrit intitulé "Alice’s adventures under ground" (« Les aventures d’Alice sous terre », parfois traduit « Les aventures souterraines d’Alice ») voit le jour ; agrémenté de 37 illustrations de Carroll, il est offert par ce dernier à Alice le 26 novembre 1864.

    Devant l’enthousiasme de ses amis, Robinson Duckworth (qui était présent lors des promenades en barque) et Georges MacDonald, poète et romancier, Carroll songe de plus en plus sérieusement à faire éditer ce conte de manière « professionnelle ». Il entre donc en contact avec l’éditeur Macmillan , et passe une douzaine de mois à arranger son premier texte, qui passe de 18 000 à 35 000 mots. Courant 1864, Macmillan accepte de le publier, mais Carroll prend en charge les frais d’illustrations : c’est ainsi qu’il choisit John Tenniel, avec qui il sera d’une rigueur draconienne, l’accablant de directives très strictes, illustrant pratiquement le livre par procuration…

    L’ouvrage, qui s’intitule désormais Alice au pays des merveilles, est d’abord tiré à 2000 exemplaires en juin 1865, puis, sous la demande de Tenniel qui trouve l’impression de ses illustrations déplorable, un deuxième tirage à 5000 exemplaires est effectué au moment de Noël. Le livre connaît un succès presque immédiat, et les critiques sont dans l’ensemble positives. Ainsi, The Spectator écrit :                « Les grandes personnes qui l’offriront à leur progéniture se retrouveront en train d’en lire davantage qu’elles n’en avaient l’intention et de rire plus qu’elles n’étaient en droit de s’y           attendre » ; de même, le 25 mai 1866, The Sunderland Herlad s’enthousiasme : « Ce livre joli et drôle devrait obtenir un grand succès auprès des enfants. Il a l’avantage d’être dépourvu de tout aspect moralisateur ou didactique. C’est, en somme, du sucre d’un bout à l’autre, sans rien de ce goût amer qui, pour certains, devrait être à la base de tous les livres pour enfants. »

    Signalons qu’au fur et à mesure que le livre est élaboré et obtient du succès, les relations entre Carroll et Alice Liddell se   détériorent à cause de Mme Liddell, la mère d’Alice et grande ennemie de Carroll, qui tient ses enfants à l’écart de l’écrivain.

    Je vous propose la carte d'identité de Lewis Caroll et de John Tenniel.

      

    Pour ceux qui auraient envie de se replonger dans l'univers d'Alice au pays des merveilles ...

        

     

    Enfin, le texte de Lewis Caroll traduit est offert par le crdp de Strasbourg.  Ainsi, vous pouvez l'utiliser pour photocopier des passages pour vos élèves ou pour leur lire en lecture offerte...

    Carte d'identité du conte "Alice au pays des merveilles" proposée par La Fouine en Cliss ici. Merci à elle!

    Pin It

    5 commentaires
  • Dans le cadre de notre projet, " Le Merveilleux, Féerie de l'art", nous avons choisi de mettre en scène une adaptation de Peter Pan.

    Ici, l'adaptation de J-P Kerloc'h...

    Poche - Il était une (mini) fois

    Adaptateur : Jean-Pierre Kerloc'h

    Dans les rêves de Wendy, Michael et John, il y avait souvent une île, avec des tentes d’Indiens, un lagon avec des fl amants roses, et puis un nom qui revenait sans cesse : Peter, Peter Pan… Le roman de James Matthew Barrie adapté par Jean-Pierre Kerloc’h avec drôlerie et poésie.
    Pour Jean-Pierre Kerloc’h, écrire est avant tout un amusement et un défi. 

    Je vous propose ici le tapuscrit.

    Fiche pédagogique proposée par Didier Jeunesse

     

    Carte d'identité de James Matthew Barrie

     

     

     La même version mais cette fois en conte musical jazzy...

     


    Livre-disque dans la collection - Contes et opéras - paru chez Didier Jeunesse

    Auteur(e) : Jean-Pierre Kerloc'h - 
    Illustrations : Ilya Green - 
    Récitant(e) : Eric Pintus

     

    Tous les enfants grandissent. Tous, sauf un.

    Le roman de James Matthew Barrie adapté par Jean-Pierre Kerloc’h. Éric Pintus incarne avec force ce texte d’une drôlerie et d’une poésie incroyables. Le dialogue s’installe entre le conteur et le jazzman Charles Mingus, révélant un Peter Pan impertinent et
    espiègle.
    Un fabuleux voyage au pays de Neverland sous les pinceaux enchanteurs et inspirés d’Ilya Green !


    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique